Article

Télétravail de masse : l’entreprise, loin des yeux, près du cœur ?

06 mai 2020

Il y a 2 ans, lorsque l'on interrogeait les Français sur l’avenir du bureau, 59% prophétisaient la fin du bureau attitré. 42% se laissaient déjà séduire par l’idée que nous serions en 2030 tous nomades et que ce serait la fin du bureau comme lieu de travail principal1. Prémonitoire ? Aujourd’hui le confinement, accompagné du déploiement massif du télétravail, questionne en profondeur le rôle des bureaux. Quelles fonctions doivent-ils remplir ? Le 100% remote est-il crédible ? Quelles sont les limites du home-office ? 

Réconcilier vie pro et perso

1 Français sur 2 déclare que préserver assez de temps libre constitue sa première priorité au travail1. Le home-office est un excellent levier pour équilibrer les temps de vie, que ce soit en dépannage pour garder un enfant malade, réceptionner un colis ou bien plus régulièrement pour réduire le temps perdu dans les transports. A l’heure actuelle, nous expérimentons le télétravail sous une forme inédite : 2 mois non-stop à la maison. On serait tentés de penser qu’il est désormais plus facile de jongler entre passe-temps et travail. “Pourtant, déconnecter n’a jamais été aussi difficile : les frontières entre vie privée et vie professionnelle sont de plus en plus poreuses, les outils numériques nous poussent à la sur-connexion et nombre de télétravailleurs ne disposent pas d’un espace dédié au travail chez eux” alerte Remi Calvayrac, Head of Workplace & Design chez JLL.

 

Trouver du sens à son travail, malgré la distance

Trouver du sens à son travail, cette quête si chère à 42% des salariés, se retrouve bien entravée actuellement. “Comment se sentir appartenir à quelque chose de plus grand quand nos collègues sont dispersés et la cohésion éclatée ? Comment se raccrocher au collectif quand on est mis en activité partielle ? Comment se sentir encore indispensable quand les liens se distendent ?” questionne Rémi Calvayrac. Le confinement a soudainement bousculé le temps, les rencontres sont annulées et les priorités revues, les urgences s’accumulent. 

En finir une fois pour toutes avec le management à l'ancienne

75% des salariés réclament davantage de confiance pour se sentir plus engagés dans leur entreprise2.  Un challenge de taille quand les collaborateurs ne sont pas sous les yeux de leur manager ! Ceux-ci pourraient être tentés de zieuter les temps de connexion de leurs équipes pour garder le contrôle. “Plus que jamais les collaborateurs ont besoin de liberté et d’autonomie dans leurs missions, jusque dans le choix de leurs horaires. Le confinement redistribue les cartes du management qui doit se réinventer vers plus d’empowerment” conclut Rémi Calvayrac. Mais cette liberté si brusquement acquise, aussi attirante soit-elle, requiert un guidage et un coaching appuyés. Elle exige de la part des managers une communication accrue, des objectifs clairs et régulièrement monitorés, ainsi qu’une animation de la communauté d’équipe renforcée.

 

 

[1] Etude JLL, Travail Liquide, 2017

[2] Etude JLL, Human Experience, 2017

Découvrez RE-Generation

Votre immobilier change, se transforme. Pour vous accompagner tout au long de ce parcours, RE-Generation propose une large gamme de solutions afin d'imaginer et développer, ensemble, des lieux de vie créateurs de valeur durable.