Article

Les aspirations nomades des millenials

Nés entre 1980 et 2000, les digital natives de la génération Y représenteront la moitié de la population active mondiale dès 2020. Plus mobiles, plus exigeants que leurs aînés, ils imposent aux organisations une nouvelle vision de l'espace de travail.

Article paru dans les Echos Entrepreneurs le 11 juin 2019

"Ce qui caractérise cette nouvelle génération, c’est l’envie pour chacun de ne pas être noyé dans la masse."

Flore Pradère Responsable Recherche Entreprises, JLL France

 

57 % des millennials veulent interagir en face-à-face avec les autres au sein d’espaces physiques et seulement 25 % d’entre eux accordent une grande importance au « tout numérique ». 66 % réclament du bonheur au travail et tous espèrent une carrière épanouissante… On est loin du cliché d’une génération impatiente, volage, rêveuse et superficielle, collectant les relations anecdotiques sur les réseaux sociaux.

« Ce qui caractérise cette nouvelle génération, c’est l’envie pour chacun de ne pas être noyé dans la masse mais de s’épanouir au sein de communautés et de trouver du sens dans tout ce qu’elle fait », résume Flore Pradère qui s’est appuyée sur deux grandes études menées par JLL (Human Experience au niveau mondial et Le Travail devient Lifestyle sur les millennials français) pour analyser les comportements et les attentes des jeunes dans l’univers professionnel, et ainsi tordre le cou aux nombreux clichés.

Pour consulter l'article dans son intégralité et télécharger le livre blanc de MAISON & OBJET "Designing the future of work", cliquez ici.