Article

Irons-nous encore au
bureau après le Covid-19 ?

La démocratisation soudaine du home-office a fait carton plein, et à l’heure du déconfinement les employeurs se demandent si leurs collaborateurs ont vraiment envie de remettre un pied au bureau…

09 juillet 2020

La déferlante crise du Covid-19 a contraint les entreprises du monde entier à adopter le télétravail, faisant s’effondrer une-à-une les barrières - pourtant tenaces - de cette pratique. En France, 75% des salariés de bureau, dans les grandes entreprises, ont travaillé depuis leur domicile. Cette démocratisation soudaine du home-office a fait carton plein, et à l’heure du déconfinement les employeurs se demandent si leurs collaborateurs ont vraiment envie de remettre un pied au bureau…  Nous sommes forcés de questionner nos modes de vie et de travail : comment socialiser au bureau à une époque où le meilleur antidote contre le virus est la distanciation sociale ? Nos transhumances quotidiennes entre notre domicile et lieu de travail ont-elles encore un sens ? Le bureau a-t-il toujours lieu d’être, et pour quels usages ?

Le télétravail : de l’utopie à la dystopie 

Expérimenté pendant près de trois mois, le télétravail a d’abord suscité un engouement collectif chez les salariés. Ils ont largement apprécié la flexibilité offerte, notamment dans la gestion de leur temps. 55% plébiscitent le fait de ne pas avoir eu à se déplacer, 44% ont aimé pouvoir moduler leurs horaires de travail et 28% disent avoir bénéficié d’un meilleur équilibre professionnel et personnel. En bref, ils se sont sentis plus maîtres de leur quotidien. Pouvoir déconnecter facilement a aussi été grandement apprécié. 1 salarié sur 5 déclare qu’avoir accès à des espaces extérieurs et des espaces de déconnexion est un réel bénéfice du home-office.

Malgré tout, le télétravail n’emporte pas l’unanimité. Post-confinement, les risques psychosociaux font la Une des médias et les entreprises doivent rendre des comptes. On ne peut ignorer le stress, la surcharge de travail, le management au temps de connexion qui ont pesé sur certains télétravailleurs. 34% ont souffert du manque de distinction entre vies professionnelle et privée.

Le bureau doit se réinventer en hub-social

Si le télétravail a été expérimenté avec succès, ses limites ont aussi largement été éprouvées ! 1 salarié sur 2 avoue que le bureau lui a manqué. Et la productivité à distance fait débat : seule la moitié des télétravailleurs se sent plus performante depuis son domicile. De toute évidence, contrairement à ce qui a pu être martelé : le bureau n’est pas mort. Mais, indéniablement, sa raison d’être et ses usages vont devoir se réinventer.

Si le travail individuel peut se faire à distance, la collaboration et la socialisation sont impossibles par écrans interposés. Bilan du travail confiné : 42% des salariés disent que les interactions entre collègues leur ont manqué et 30% préfèrent le travail collaboratif en face-à-face. Les espaces de travail demain se mueront en hub sociaux, se rendre au bureau pour travailler individuellement sera un non-sens.

Les bureaux demain, pour renouer avec une vraie expérience de travail

Nous ne sommes pas tous égaux face au télétravail : manque de place, école à la maison, faible débit wifi… Si le bureau a été pensé pour le travail, la maison non… 26% des télétravailleurs confinés ont manqué d’un environnement de travail professionnel et 21% ont besoin de retrouver un rythme de travail stimulant ! Demain, nos choix immobiliers prendront en compte le paramètre du home-office. Avec l’avènement du télétravail, les entreprises pourront sûrement faire des économies inespérées de mètres carrés. Dès lors, certains pourraient choisir de réinvestir cette manne dans l’équipement technologique des salariés, la facture de leur box internet ou encore l’ergonomie du poste de travail au domicile… 

Le mot de la fin, pour en finir avec les plaidoyers « pour ou contre »

Aujourd’hui règne une confusion collective : on fait face au « le télétravail c’est bien, mais… ». Après la vague d’enthousiasme qui a accueilli le home-office, certains employeurs sont tentés de siffler la fin de la cour de récré. A l’opposé, d’autres arguent que le 100% remote est viable, balayant d’un revers de main les risques psychosociaux. Alors clôturons le débat une fois pour toute : le monde de demain ne pourra plus refuser aux salariés la flexibilité offerte par le travail distant. Mais il reviendra à chaque entreprise de définir son mix idéal, le bureau et la maison seront complémentaires, chacun apportera sa valeur ajoutée. 

Source : Enquête JLL conduite fin avril 2020 auprès de 2115 travailleurs confinés dans 10 pays du monde, dont 225 Français (salariés de bureau, 70% Grandes Entreprises – 30% PME, 50% managers, 50% non-managers).

Entreprises, découvrez (re)imagine

Covid-19 : nous vivons une crise mondiale sans précédent qui bouleverse notre façon de travailler. Pour accompagner votre entreprise vers un futur plus résilient et adaptable, (re)imagine propose une large gamme de solutions afin de réinventer l’immobilier, le bureau et les modes de travail, durablement.

Contactez-nous

Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres (re)imagine ? Contactez-nous au +33 (0)1 70 82 21 01 ou via le formulaire ci-dessous. Nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.

DÉCLARATION DE CONFIDENTIALITÉ 

Jones Lang LaSalle (JLL), ainsi que ses différentes filiales et entités, est une société internationale leader du conseil en immobilier d'entreprise. Nous prenons la responsabilité de protéger avec la plus grande rigueur les informations personnelles qui nous sont confiées. 

En règle générale, les informations que nous recueillons sur vous nous permettent de traiter ou de répondre à votre demande. 

Nous nous engageons à conserver les informations personnelles qui nous sont confiées, avec le niveau de sécurité approprié, et aussi longtemps que nous le jugerons nécessaire pour toute raison professionnelle ou légale. Nous supprimerons ensuite vos données de manière sûre et sécurisée. À tout moment, vous avez la possibilité d’affiner vos préférences en termes de communication et de vous désabonner. 

Pour plus d'informations sur la manière dont JLL traite vos données personnelles, veuillez consulter notre déclaration de confidentialité.