Communiqué de presse

Baromètre JLL sur les nouvelles préférences de travail des salariés

Entre joies et désillusions, l’envers du décor du télétravail

17 mai 2021

"On observe un effet de cliquet concernant le télétravail qui est désormais considéré comme un acquis social."

Flore Pradère, Directrice Veille et Prospective Bureaux , JLL France

JLL publie les résultats d’une nouvelle enquête réalisée auprès de 3317 salariés de bureaux à travers le Monde, parmi lesquels 300 Français. L’étude révèle qu’une véritable lassitude du télétravail se profile, et qu’un changement de décor s’impose. Post-crise, les salariés de l’Hexagone souhaitent télétravailler 1,9 jour hebdomadaire, soit quasiment une demi-journée de moins que ce qui est pratiqué aujourd’hui. Ce résultat n’est pas anodin ; il met en lumière les limites du home-office à haute fréquence. Pour autant, le retour au bureau n’est pas acquis : l’attachement des salariés à leur entreprise s’est distendu… Aux employeurs de saisir les aspirations de leurs équipes pour les remobiliser et réinventer leur culture d’entreprise ! Retour sur les trois enseignements phares du baromètre.

L’équilibre de vie, une priorité devant les revendications salariales…

La crise a conduit les salariés à repenser fondamentalement leurs modes de vie et à se concentrer sur leur bien-être. La première attente post-crise est d’avoir un meilleur équilibre de vie (66%), loin devant un salaire confortable (49%). Et le télétravail constitue une réponse pertinente à l’aménagement des temps personnel et professionnel : 82% du temps « gagné » sur les transports ont été réalloués à la qualité de vie - aux tâches relevant de la sphère familiale (33%), aux loisirs (26 %) et au bien-être (22%). 

Top 5 des nouvelles priorités au travail :

  • Avoir un bon équilibre professionnel/personnel (66%)
  • Avoir la garantie d’un salaire confortable (49%)
  • Travailler dans une entreprise qui garantit mon bien-être et ma santé physique et mentale (46%)
  • Trouver du sens à mon travail (43%)
  • Être visible, récompensé(e) et reconnu(e) par mon manager et mes pairs (30%)

Flore Pradère, Directrice Veille et Prospective Bureaux de JLL France, explique : « On observe un effet de cliquet concernant le télétravail qui est désormais considéré comme un acquis social. En France, le home-office est une révolution telle que les salariés se concentrent sur ses bénéfices. Tandis qu’à l’échelle internationale 46% des répondants pointent du doigt la porosité qui s’installe entre leurs sphères privées et professionnelles, seuls 35% des Français relèvent cet écueil ».

La santé mentale, toujours au cœur des préoccupations

Malgré l’impact positif du télétravail sur l’équilibre de vie, celui-ci cache un lourd bilan social. 51% des salariés sondés se disent désenchantés au travail et 44% se sentent sous pression, accablés par une grande charge mentale. Les Français, plus que les autres, sont en mal d’interactions humaines. 70% déclarent que socialiser avec leurs collègues leur manque (vs. 61% en moyenne dans le Monde) et 58% regrettent la qualité des interactions en face-à-face (vs. 46% en moyenne). La productivité à distance commence elle aussi à décliner : seuls 43% se sentent aujourd’hui plus productifs chez eux qu’au bureau - ils étaient 52% il y a un an. 

 

Zoom sur deux profils à risque :

Les parents de jeunes enfants

Pour eux, la routine du bureau est une échappatoire qui leur permet de créer des frontières entre les sphères professionnelle et personnelle :

  • 55% déclarent que le bureau leur manque
  • 29% aimeraient revenir au bureau pour se délester de leurs obligations familiales et pouvoir se concentrer sur leur travail
  • 38% perçoivent le temps de transport comme un sas de décompression bénéfique

Les personnes vivant seules

Elles se sentent moins épanouies et moins soutenues que la moyenne, leur lien à l’entreprise s’érode :

  • 70% manquent d’interactions sociales
  • 48% ne se sentent plus soutenues ou responsabilisées
  • 42 % ne souhaitent plus télétravailler à l’avenir

 

Le paradoxe du home-office de longue durée : une nostalgie croissante de la vie de bureau, mais des attentes accrues vis-à-vis de l’espace de travail

Contre toute attente, l’essoufflement du home-office ne rime pas avec une meilleure satisfaction vis-à-vis du bureau. Alors qu’il y a un an 60% des salariés se disaient satisfaits de leur environnement de travail, ils ne sont plus que 48% aujourd’hui. Ils veulent retrouver leurs collègues, indéniablement, mais c’est un nouveau bureau qu’ils attendent. Pour répondre aux nouvelles exigences, les entreprises vont devoir offrir une expérience de travail d’exception. 52% des salariés déclarent que cela rendrait leur employeur unique à leurs yeux. Ils souhaitent aussi que leur employeur leur propose des bureaux plus humains (83% en France vs. 73% à travers le Monde), au travers d’espaces qui favorisent le bien-être, qui laissent place à la déconnexion et aux moments de socialisation…

« Les bureaux sont aujourd’hui de véritables lieux de vie et doivent concilier les nouvelles aspirations des salariés et les exigences du travail hybride. Il convient aux entreprises d’adapter leur stratégie immobilière afin de créer une nouvelle expérience de travail qui facilitera le retour sur site » détaille Rémi Calvayrac, Head of Workplace & Design chez JLL.

Au-delà des espaces, c’est un changement de culture que les salariés réclament. Ils veulent pouvoir grandir au sein de leur entreprise : 45% demandent des programmes d’apprentissage et de développement personnel et 38% une culture de management progressiste.

Initiatives les plus attendues par les salariés :

 

A propos de JLL


JLL (NYSE : JLL) est une société leader spécialisée dans les services immobiliers et le pilotage d'opérations d'investissements. JLL est engagé à façonner le futur de l'immobilier pour un monde meilleur grâce à l'usage de technologies avancées afin de générer des opportunités immobilières fructueuses, des environnements de travail uniques et des solutions immobilières durables pour ses clients, ses collaborateurs et pour les différentes communautés qui composent le groupe. JLL est une société du Fortune 500 ayant un revenu annuel de 16,6 milliards de dollars en 2020, qui réalise des opérations dans plus de 80 pays, et qui compte près de 91 000 collaborateurs au 31 mars 2021. JLL est le nom de marque déposé de Jones Lang LaSalle Incorporated. Pour plus d'informations, visitez jll.com.