Communiqué de presse

2020, année record pour les externalisations de patrimoine immobilier 

2020 a été une année record pour les externalisations de patrimoine immobilier par les entreprises en Europe.

02 juin 2021

« Afin de s’adapter à la nouvelle donne post-covid, les entreprises mènent une réflexion sur leurs besoins immobiliers. »

Graeme Jackson, directeur du département Corporate & Structured Transactions , chez JLL

A l’échelle européenne, ces opérations ont permis de lever 27 Mds€ via 588 transactions, un volume en légère hausse par rapport à 2019 (26,8 Mds€). Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France ont été en 2020 les marchés les plus actifs pour les cessions immobilières des entreprises, concentrant 52 % de la valeur totale des transactions en Europe. Les bureaux, le commerce et la logistique ont été de nouveau les secteurs les plus actifs en 2020, comptant pour 80 % de la valeur totale des opérations.

En France, bien que l’activité ait été légèrement inférieure à celle de 2019, le marché est resté très actif comparé à la norme de la décennie passée, avec 65 cessions opérées en 2020 pour un volume total de 3,9 Mds€. Les bureaux ont été le secteur le plus actif, avec 30 externalisations pour un total de 2,4 Mds€, un volume en grande partie porté par le projet futur « Harmony by Engie », d’une valeur de 1 Md€, et qui sera livré en 2023.

Ce niveau record est d’autant plus remarquable au vu du contexte de la pandémie de la Covid-19. Avec la chute soudaine de l’activité économique au printemps 2020 à la suite des confinements, certains propriétaires-occupants ont commencé à travailler sur des plans de cessions de leurs actifs immobiliers comme moyen de dégager des ressources financières. Néanmoins, le déploiement de mesures d’aides par les gouvernements a atténué le besoin immédiat de lever des capitaux via les cessions d’actifs immobiliers, et a favorisé d’autres moyens comme l’émission d’obligations par les entreprises. Ces dernières ont également connu des difficultés à prévoir leurs besoins en capitaux et en immobilier alors que la visibilité à court et moyen terme était incertaine, ce qui a conduit à reporter ou mettre en suspens leurs choix.

« Afin de s’adapter à la nouvelle donne post-covid, les entreprises mènent une réflexion sur leurs besoins immobiliers. Elles pourront ensuite faire le choix de céder des sites sous-occupés ou d’explorer des sale and leasebacks longs ou des partenariats avec les investisseurs pour développer des actifs en état futur d’achèvement. Nous anticipons donc un haut niveau d’activité d’externalisation immobilière en 2021 et 2022. » prévoit Graeme Jackson, directeur du département Corporate & Structured Transactions chez JLL.

A propos de JLL


JLL (NYSE : JLL) est une société leader spécialisée dans les services immobiliers et le pilotage d'opérations d'investissements. JLL est engagé à façonner le futur de l'immobilier pour un monde meilleur grâce à l'usage de technologies avancées afin de générer des opportunités immobilières fructueuses, des environnements de travail uniques et des solutions immobilières durables pour ses clients, ses collaborateurs et pour les différentes communautés qui composent le groupe. JLL est une société du Fortune 500 ayant un revenu annuel de 16,6 milliards de dollars en 2020, qui réalise des opérations dans plus de 80 pays, et qui compte près de 91 000 collaborateurs au 31 mars 2021. JLL est le nom de marque déposé de Jones Lang LaSalle Incorporated. Pour plus d'informations, visitez jll.com.