La Supply Chain 4.0 sera flexible

Dans le cadre de la sortie son étude La Supply Chain 4.0 sera flexible, JLL préconise un nouveau modèle technologique et opérationnel pour répondre à l'intensité croissante de la logistique au sein de l'économie.

26 mars, 2018

Communiqué de presse


 La Supply Chain 4.0 sera flexible

Paris, le 13/03/2018 - Dans le cadre de la sortie son étude La Supply Chain 4.0 sera flexible, JLL préconise un nouveau modèle technologique et opérationnel pour répondre à l'intensité croissante de la logistique au sein de l'économie.

Cette nouvelle étude sera publiée le 21 mars 2018 dans le cadre de la SITL. L'essor du e-commerce, la multiplication des canaux de distribution et l'atomisation des flux logistiques sont autant de facteurs impactant directement les performances des chaînes logistiques actuelles. Pour répondre à la sous-exploitation des modèles logistiques, notre étude nous permet aujourd'hui de proposer un schéma innovant afin de mieux utiliser les ressources disponibles. Ce modèle de Supply Chain 4.0 repose sur trois grands piliers : l'internet physique, la blockchain et le WaaS®.

 

Ce qu'il faut retenir de cette étude :

Un constat : fragmentées et sous-exploitées, les ressources logistiques se multiplient fortement pour répondre aux besoins


  • En France, 24 % (moyenne décennale) du trafic généré par le Transport Routier de Marchandises se fait à vide. Le taux de remplissage moyen d'un entrepôt est quant à lui estimé à 79,7 % (hors surfaces vacantes).

  • Une intensité croissante de la logistique au sein de l'économie : le transport de marchandises progresse de 2,1 % par an sur le territoire français et le parc des entrepôts logistiques de 2,5 % par an.

  • Les émissions de GES pourraient ainsi augmenter de 10 % d'ici 2030 et de 17 % d'ici 2050.

 

Un objectif : face à l'intensité croissante des besoins logistiques, un nouvel écosystème collaboratif et hyperconnecté doit émerger

  • L'internet physique, basé sur l'interconnexion des réseaux logistiques, doit rapprocher ces réseaux fragmentés et permettre une meilleure utilisation des ressources existantes afin de répondre aux grands enjeux sociétaux, environnementaux et économiques.

  • La blockchain se positionne comme la technologie innovante pour arriver à une hyper connectivité des chaînes logistiques. Un préalable technologique incontournable pour replacer l'efficience au coeur de la Supply Chain.

Des solutions à mettre en place : répondre aux grands enjeux environnementaux tout en améliorant la performance logistique des organisations

  • Une utilisation intelligente des ressources disponibles devrait diminuer considérablement le nombre de trajets à vide et diviser par 2 les surfaces inexploitées dans les entrepôts. L'émergence de ce nouveau modèle devrait entraîner une diminution de 60 % des émissions de CO2.

  • L'entrepôt à la demande (WaaS®, Warehouse as a Service), ou l'expansion du réseau des entrepôts doit aussi permettre de redonner plus de flexibilité à la chaîne logistique. Tous les utilisateurs, dont les PME, auront accès à un réseau de distribution encore plus maillé sur le territoire et ce en n'en assumant que l'usage. En France, ce sont plus de 7 millions de m² logistiques sous-exploités et déjà opérationnels.

  • La généralisation des réseaux s'organisera autour de deux types de bâtiments logistiques : les fulfillment center et les bâtiments du dernier kilomètre.

 

Patrick Remords, Directeur Supply Chain Consulting chez JLL :

« Pour répondre à l'évolution constante des modes de consommation, les modèles Supply Chain doivent se réinventer quotidiennement en apportant toujours plus de réactivité aux consommateurs. La multiplication des canaux de distribution et l'atomisation des flux logistiques sont autant de facteurs impactant la performance des organisations. La mutualisation des ressources et l'interconnexion des réseaux logistiques doivent permettre de retrouver encore plus de flexibilité. L'émergence de la mutualisation à grande échelle est en train de totalement redéfinir les nouveaux optimums à atteindre et sonne le glas des Supply Chain en monopropriété. Nous sommes à l'aube d'un nouveau modèle plus économique, plus durable et plus efficient, qui devrait aussi bouleverser les standards des bâtiments actuels et redéfinir la classification des entrepôts. »

 

– Fin –

 

Remarques à l'attention des rédacteurs :

La Supply Chain 4.0 sera flexible présente la perception de JLL concernant l'internet physique. Celle-ci repose sur des informations collectées par le service de l'observation et de statistiques (SOes) et sur les publications du programme de recherche de la Chaire Internet Physique (CIP). JLL a également utilisé plusieurs autres sources de données, la recherche existante, des études de cas de meilleures pratiques et ses propres données relatives au marché.

 

 

A propos de JLL

JLL (NYSE: JLL) est un des leaders du conseil en immobilier d'entreprise. Avec près de 300 bureaux dans le monde dans plus de 80 pays, la société apporte à ses clients un conseil ad hoc et son expertise en investissement au niveau local, régional et mondial, qu'ils soient entreprises ou investisseurs. Avec un chiffre d'affaires de 7,9 milliards de dollars et plus de 82 000 collaborateurs, JLL est également leader en Property Management avec près de 423 millions de mètres carrés gérés dans le monde. LaSalle Investment Management, la branche gestion de fonds de la société, est l'une des plus importantes du monde avec près de 58,1 milliards de dollars d'actifs gérés. Pour plus d'informations, visitez notre site Internet : www.jll.com Retrouvez-nous sur