JLL commente les chiffres de l'Observatoire des Bureaux de la Métropole (OBM) lilloise du 1er semestre 2020

Alors que le marché immobilier de bureaux lillois était très actif depuis 2018, la crise sanitaire a mis un coup de frein à la dynamique en place.

28 juillet 2020

Un repli logique face à une crise inattendue

Alors que le marché lillois était très actif depuis 2018, la crise sanitaire a mis un coup de frein à la dynamique en place. Avec 78 041 m² de bureaux commercialisés au cours des 6 derniers mois, on note en effet une baisse de 48 % par rapport au 1er semestre 2019. Pour Rodolphe Monnier, Directeur JLL du bureau de Lille, « le repli observé n’est plus que de 18% si l’on compare ce résultat à la moyenne des 5 dernières années. C’est l’une des baisses les moins importantes enregistrées par les grandes métropoles régionales : derrière Aix-Marseille qui affiche une légère baisse de 4 % mais devant Bordeaux (- 39 %) ou sa rivale Lyon (-30 %). »

Il convient de souligner que ce résultat repose essentiellement sur 15 comptes-propres totalisant à eux seuls 31 700 m², soit 41 % de la demande placée. Leur dynamisme sur l’ensemble des segments de surfaces a permis au marché de ne pas s’effondrer pendant la crise sanitaire.

Le nombre de transactions accuse logiquement une baisse conséquente avec 126 signatures contre 191 l’an dernier à la même période.

La période du confinement n’a pas complètement rebattu les cartes sur le marché lillois : si la première place du podium est toujours occupée par le secteur de Villeneuve d’Ascq, qui a accueilli 40 % des commercialisations, le secteur des Grands Boulevards tire son épingle du jeu en cumulant près de 18 000 m² ce semestre, en grande partie grâce à la transaction de LESAFFRE. En 3ème place, le secteur de Lille centre-Loos – incluant Euratechnologies et Eurasanté – a totalisé près de 13 000 m², soit 19 % de la demande placée globale. Notons la bonne dynamique de ce secteur qui cumule le plus de transactions avec 32 signatures.

Au vu des volumes commercialisés sur la première partie de l’année et de l’arrêt temporaire des chantiers, le stock de bureaux vacants est actuellement sur une tendance baissière. Alors qu’il représentait environ 245 000 m² fin décembre 2019, nous l’estimons aujourd’hui à 225 000 m², soit un taux de disponibilité de 5,2 %. Si le niveau reste globalement stable depuis 3 ans, on observe une hausse constante des disponibilités dans le neuf.

A l’instar des autres marchés français, la métropole de Lille a connu un net ralentissement au cours du 1er semestre 2020. Rodolphe Monnier conclut « Il est encore difficile à l’heure actuelle d’émettre des prévisions fiables pour l’ensemble de l’année 2020 compte tenu du contexte économique, mais nous estimons que le marché devrait passer la barre des 160 000 m² d’ici décembre. L’inertie du 2ème trimestre devrait se poursuivre sur la période estivale et la reprise ne devrait réellement se ressentir qu’à partir du 3ème, voire du 4ème trimestre. »

A propos de JLL


JLL (NYSE : JLL) est une société leader du conseil, spécialisée en immobilier et dans la gestion des investissements. JLL façonne le futur de l'immobilier pour un monde meilleur, grâce à l'utilisation de technologies parmi les plus avancées, en créant des opportunités stimulantes, des environnements de travail uniques et des solutions immobilières durables, pour ses clients, ses collaborateurs et les différentes communautés qui composent le groupe. JLL est une société Fortune 500 ayant généré un revenu annuel de 18 milliards de dollars en 2019. La société réalise des opérations dans plus de 80 pays et compte près de 93 000 collaborateurs au 30 juin 2020. JLL est le nom de marque déposé de Jones Lang LaSalle Incorporated. Pour plus d'informations, visitez jll.fr

Chiffres du marché des bureaux à Lille

Retrouvez les chiffres et l'analyse de JLL sur le marché des bureaux à Lille au 1er semestre 2020.