Article

Quels sont les enjeux environnementaux
pour la logistique ?

Quels sont les enjeux environnementaux pour la logistique ?

30 octobre, 2018

Des enjeux environnementaux importants.
Les transports consomment à eux seuls le tiers de l’énergie finale (hors production d’énergie) en France. Au travers des derniers chiffres clés du transport 2017 publiés par le MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ENERGIE ET DE LA MER, l’Etat français rapporte que les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont diminué depuis 1990 dans toutes les activités économiques sauf dans les transports, où elles se sont accrues de 11 %. 

Ce rapport pointe le transport routier, responsable de 29 % des GES en France.  Il est tout de même important de souligner que ce constat se base sur les émissions émises par les poids lourds, les voitures des particuliers, les véhicules utilitaires et les deux roues. Au sein de ces quatre catégories de véhicules terrestres, le secteur des poids lourds est pourtant le seul à avoir diminué son volume total d’émission de gaz à effet de serre. 

Comptant pour un quart des émissions de CO2 du transport routier français, les émissions des poids lourds ont diminué de 21 % depuis 1990. Cette baisse s’explique entre autres par la diminution de la consommation de carburant liée aux déploiements de nouvelles technologies plus économes, mais principalement par la diminution des volumes de fret circulant en France depuis la crise mondiale de 2008. Sur la seule période de 2005 à 2015, le trafic généré par le transport de marchandise a diminué de 28 % en France entraînant une baisse de 19 % des émissions de GES.  

L’économie mondiale a retrouvé des couleurs et la crise, bien que cyclique, est à ce jour derrière nous. Alors que le volume de marchandises circulant sur le territoire français était de 2 428 millions de tonnes en 2012, il passerait à 3 256 millions de tonnes en 2030 et est envisagé à 4 027 millions de tonnes en 2050. Cette hausse des volumes de marchandises circulant sur le territoire va avoir un impact direct sur le nombre de poids lourds circulant en France. Si le modèle actuel du transport reste inchangé, les émissions pourraient augmenter de 10 % d'ici 2030 et de 17 % d'ici 2050. 

En prévision de cette hausse importante du trafic des poids lourds, la commission européenne à déterminé un nouvel objectif portant sur une diminution de 40 % des émissions de CO2 d’ici 2030.

Au global, le transport de marchandises (routier, ferroviaire et fluvial) devrait augmenter en moyenne de 2,1 % par an. Nous constatons aussi que cette tendance est similaire dans le secteur de l’entreposage où le parc logistique Français s’agrandit de 2,5 % par an  pour répondre aux besoins des utilisateurs.  Côté route, la consommation de carburant des véhicules va diminuer grâce à l’utilisation de moteurs hybrides. Côté entreposage, les entrepôts à énergie positive et les normes NF HQE des nouveaux bâtiments permettent de diminuer elles aussi les émissions de GES, mais le seul apport des nouvelles normes ne parviendra pas à pallier l’augmentation des émissions de GES générées par le secteur du transport et de la logistique.