Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Témoignage Orange

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Témoignage entreprise

Les enjeux de collaboration et de travail en mode projet, au coeur de la culture de la stratégie d'entreprise​​

focus-orange



Alain André, Directeur des Ressources Humaines

Philippe Marty, Direction Immobilière​




​​​
 

« La collaboration et l’esprit d’équipe sont devenus des « liants » essentiels pour faire face à l'environnement hyper-compétitif dans lequel nous évoluons. Avancer ensemble, de façon solidaire, est une condition essentielle de succès. L’enjeu actuel n’est plus d’inventer - de façon isolée et individuelle, mais d’innover collectivement, en réponse à des contextes complexes et mouvants.​ »

Le travail collaboratif chez Orange ?

Les enjeux de collaboration et de travail en mode projet sont à la fois au cœur de la culture et de la stratégie d'Orange.

  • Au cœur de sa culture d'abord, puisque cette dernière repose sur trois valeurs essentielles : simplicité, harmonie et transparence – qui nous guident lorsque nous devons repenser notre environnement de travail, en réponse aux changements organisationnels. Ce sont des valeurs très porteuses, puisqu'elles ancrent une conviction intime, qui nous conduit à voir dans le collectif plus de force que dans chaque individu pris séparément. C'est d'ailleurs le fondement de notre activité : nous sommes une entreprise de réseau, nous connaissons sa force pour véhiculer du contenu.

  • En plus d'être inscrits dans notre ADN, les enjeux de travail collaboratif répondent à notre évolution stratégique ; ils font écho à l'internationalisation de notre groupe et à notre passage d'une organisation très territorialisée (où tout était géré de façon locale) à un fonctionnement plus global, générateur de davantage de productivité. Des évolutions dictées par celles de notre marché (raccourcissement des temps de cycles produits, contact direct avec nos clients, importance du service ,rôle majeur des connaissances et de l'information, etc.) : dans un contexte de concurrence exacerbée, nous devons aujourd'hui répondre à une exigence accrue de réactivité. Il s'agit de nous montrer proactifs et d'innover plus rapidement que nos concurrents.

Résultat : nos équipes travaillent quotidiennement avec des collègues situés sur d'autres sites, en France ou à l'étranger. Elles sont de plus en plus pluridisciplinaires. Le travail en réseau et le fonctionnement en plateaux se sont fortement développés. Et le besoin de collaboration sera plus important demain encore, compte tenu des importantes vagues de pré-retraites auxquels nous allons être confrontés : il sera en effet essentiel de capitaliser sur les connaissances des « anciens », et d'en assurer la transmission aux générations qui suivent. ​

Quelles réponses de l'environnement de travail ?

Le rôle de l'environnement de travail - et notamment sa conception en termes de structure, de rythme et de flux - par rapport à ces enjeux est déterminant. Notre nouvelle organisation du travail doit être portée par des aménagements en mode projet, reconfigurables et connectés.

Mais par-delà les solutions techniques, il s'agit de mettre en place une démarche de « co-construction guidée » avec l'ensemble des acteurs concernés. Parce que l'environnement de travail, pour rester pertinent, doit pouvoir évoluer en permanence, de même que l'organigramme d'une entreprise est constamment remanié. Un impératif qui soulève d'importants défis sur le plan social, requérant la mise en place d'une conduite de projet souple, adaptative et innovante.

Zoom sur votre projet d'Eco-campus de l'Innovation à Châtillon

Notre projet de Châtillon, qui doit regrouper sur un même site toutes nos équipes d'innovation et de marketing stratégique, est au coeur de ces problématiques. Il devra permettre une meilleure qualité de vie au travail et un plus grand bien-être, tout en répondant aux enjeux du travail en mode projet. Ce campus répondra aux enjeux de collaboration au travers d'un environnement de travail repensé :

  • Il positionnera au plus proche les collaborateurs qui travaillent ensemble ;

  • Il laissera une grande part aux espaces partagés et à l'ouverture : nous visons un ratio de 90% de bureaux ouverts pour 10% de bureaux cloisonnés ;

  • Il sera hautement technologique : virtualisation des ressources et stockage dans le « cloud », équipement en technologies « plug and play » et NFC (« Near Field Com munication »), etc. ;

  • Il offrira une grande flexibilité, en s'appuyant sur des espaces variés et aisément reconfigurables, à même d'accompagner le flux du travail sans freiner son efficacité ;

  • Il introduira la sérendipité, c'est-à-dire la capacité à produire du hasard dans les rencontres et dans les relations, en travaillant sur les ambiances, les circulations et les lieux de déambulation : son parc sera notamment conçu comme un « trait d'union » entre les espaces de travail ;

  • Il sera un lieu au service du nomadisme, permettant à la fois la mise en place du télétravail et l'accueil en son sein des salariés de passage ;

  • Il sera un lieu ouvert : sur le monde, sur nos clients, sur les start-ups, etc. – tout en répondant à nos impératifs de confidentialité.

En conclusion… Alain André, pouvez-vous nous expliquer les raisons qui ont conduit Orange à faire de vous le porteur du projet éco-campus ? 
Philippe Marty, Alain André : quels en seront, selon vous, les facteurs clés de succès ?

La clé du succès résidera dans la méthode. Notre éco-campus sera d'autant plus transformant que nous réussirons à mettre en place une conduite de projet d'un genre nouveau, permettant d'embarquer l'ensemble des équipes et les partenaires sociaux :

  • Pluridisciplinarité & intelligence collective. La réussite de notre projet dépendra de notre capacité à réunir autour de la table l'ensemble des composantes de l'entreprise. En tant que DRH, mon rôle sera d'associer les dimensions de santé, de sécurité et de ressources humaines aux dimensions immobilières.

  • Ecoute & accompagnement. En matière d'espace, il y a l'espace prescrit, l'espace conçu et l'espace vécu. La démarche gagnante reposera sur une écoute attentive, qui permettra de prendre conscience de la réalité de l'espace vécu, et d'installer une boucle vertueuse, afin d'aligner peu à peu les trois types d'espaces.

  • Portage managérial & force de démultiplication. La réussite ne pourra être que collective et les managers devront être les ambassadeurs du projet, afin d'en assurer le relais et la bonne appropriation par les équipes – ceci est d'autant plus important que notre projet sera porteur de ruptures.​​