Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Destination Paris

​Destination Paris

​​​

Paris, 3ème ville mondiale en termes d'attractivité pour les enseignes internationales

Paris occupe, toujours selon le rapport « Destination Retail 2016 » de JLL, le troisième rang mondial en termes d'attractivité pour les enseignes internationales, après Londres et Hong Kong. Capitale de la mode et première destination touristique mondiale, Paris reste en effet une place incontournable pour les marques internationales cherchant à se développer à l'étranger.

Une demande toujours aussi forte pour les artères parisiennes
Plus de 84,5 millions de touristes étrangers ont foulé le sol français en 2015, un chiffre record, supérieur de 0,9% à celui enregistré en 2014. Parmi eux, plus de 2,2 millions de touristes chinois, friands du savoir-faire français dans les domaines du luxe et de la mode. Paris reste ainsi une place incontournable pour les marques internationales, qui recherchent les meilleurs emplacements pour bénéficier de ce flux touristique. L'avenue des Champs-Elysées, l'avenue Montaigne, la rue du Faubourg Saint-Honoré et la rue Saint-Honoré demeurent très prisées, comme en attestent les arrivées récentes de Coach, TonyBurch et AlexanderMcQueen. Cette forte demande se heurte cependant à un faible nombre d'opportunités, entraînant un report des enseignes de luxe et de mass-market sur d'autres secteurs tels le boulevard des Capucines, le secteur Opéra, avec l'implantation d'enseignes des groupes LVMH et Kering, ou encore, sur la rive gauche, le quartier de Saint-Germain-des-Prés, qui accueillera prochainement le 3ème Apple Store francilien. Le Marais continue quant à lui d'attirer de nombreuses enseignes internationales de domaines variés, après deux années marquées par de nombreuses implantations d'enseignes de luxe, puis de parfums et de cosmétiques avec, entre autres, l'ouverture récente du premier point de vente français Rituals. Le secteur a ainsi accueilli récemment le premier point de vente français de l'enseigne espagnole de prêt-à-porter masculin Scalpers, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, un magasin Hema, rue de Rivoli, ou encore un bar à glaces éphémère Magnum. Cette forte demande pour les artères parisiennes, couplée à un faible nombre d'offres, entraîne une hausse des valeurs locatives. Paris figure ainsi, aux côté de Hong-Kong, parmi les villes les plus chères au monde.

 

Les centres commerciaux, autre axe de pénétration du marché français

Cette attractivité parisienne se confirme également dans les centres commerciaux de la région, régulièrement choisis par des enseignes pour installer leurs premières boutiques françaises. Le Forum des Halles, récemment inauguré, a ainsi vu l'ouverture de la première boutique européenne de la marque HerschelSupply, sur 100 m², et l'inauguration de la première boutique française de CalvinKlein. Un peu plus tôt, la marque Koton, leader du prêt-à-porter en Turquie, avait de son côté opté pour le centre commercial O'parinor pour faire​ son entrée en France. Ces enseignes emboîtent ainsi le pas d'Amazon, qui a ouvert, fin 2015, son premier pop-store en Europe, de G-Star, qui avait choisi d'ouvrir sa première boutique G-Star Women dans le complexe Beaugrenelle, ou encore d'Hollister, de JDSport et d'OriginalMarines qui avaient fait le choix du centre So Ouest pour pénétrer le marché du commerce français.

 

Une attractivité dopée par les ouvertures dominicales

La création, en septembre 2015, de 12 Zones Touristiques Internationales à Paris, va permettre aux commerces situés sur ces artères, ainsi qu'au centre commercial Beaugrenelle, d'ouvrir le dimanche et tous les soirs jusqu'à minuit. Les enseignes pourront ainsi encore davantage profiter du flux touristique. Ces ouvertures dominicales ne peuvent cependant se faire qu'avec l'accord des syndicats et beaucoup de négociations sont encore en cours. La signature d'un accord dans le cadre de la convention collective de la couture, signé mi-avril par les principaux syndicats, et applicable depuis le 18 avril 2016, va permettre aux magasins de luxe d'ouvrir le dimanche dès la fin mai. En ce qui concerne les grands magasins, si le BHV-Marais sera en mesure d'ouvrir le dimanche dès le mois de juillet, grâce à un accord conclu pour trois ans, les négociations sont toujours en cours aux Galeries Lafayette. ​​