Skip Ribbon Commands
Skip to main content

News

Paris

Paris, 3ème ville mondiale en matière d’attractivité pour les enseignes

Commerce : expansion des enseignes internationales dans les 50 premières villes mondiale


Paris, le 27 mai 2016 - On dit souvent que le succès est un voyage et non une destination, mais selon le dernier rapport de JLL, la destination fait tout. Le rapport « Destination Retail » de JLL examine les premières villes mondiales en matière de commerce. Selon ce rapport, 50 métropoles mondiales se sont hissées en tête du classement pour le développement des enseignes grand public, de prestige et de luxe. Bien que cette liste soit dominée par des villes de la région Asie-Pacifique, celles du Moyen-Orient font une percée importante, poussées par une gamme d'enseignes internationales de plus en plus large. Dans un contexte où les marchés historiques bien établis s'opposent à des marchés nouveaux et modernes, JLL a indexé l'activité des enseignes internationales et l'attrait exercé par 50 hauts lieux du commerce. Voici quelques points à noter :

• Londres, véritable carrefour du commerce mondial, demeure sur le devant de la scène et conserve sa première place sur le marché du commerce
• Un tiers des 15 premières villes commerçantes du monde se situent au Moyen-Orient (Dubaï au
quatrième rang, Koweït au neuvième, Abou Dhabi au onzième et Djeddah et Riyad au douzième rang ex-aequo)
• La région Asie-Pacifique domine toutes les autres avec 18 villes dans le classement en raison de
l'ampleur de son marché
• Les villes des Etats-Unis représentent un peu plus d'un quart (26,4 %) des 50 premières villes, New-York étant la seule dans le top 15 (au cinquième rang)


 « Les changements structurels modifient profondément le secteur du commerce à l'heure où la technologie et les plates-formes de e-commerce se perfectionnent de plus en plus. Toutefois, la demande pour des locaux physiques, bien localisés, est plus forte que jamais. Les frontières ne sont plus une question pour les enseignes qui cherchent à percer à l'étranger et le paysage du commerce mondial évolue rapidement pour s'adapter au changement», explique James Brown, Directeur du département Global Retail Research de JLL.

Le rapport de JLL examine la présence de 240 enseignes internationales et 140 villes dans le monde, en s'attachant aux facteurs de leur croissance, aux perspectives et aux obstacles. Il classe et évalue en outre la vitalité et l'attractivité de ces villes.

Paris, 3ème ville mondiale en termes d’attractivité pour les enseignes
Paris occupe, selon cette étude, le 3ème rang mondial en termes d’attractivité pour les enseignes internationales, après Londres et Hong Kong. Capitale de la mode et première destination touristique mondiale, Paris reste une place incontournable pour les marques internationales, qui recherchent les meilleurs emplacements pour bénéficier de ce flux touristique. Si l’avenue des Champs-Elysées, l’avenue Montaigne, la rue du Faubourg Saint-Honoré et la rue Saint-Honoré demeurent très prisées, le faible nombre d’opportunités sur ces artères entraîne un report des enseignes de luxe et de mass-market sur d’autres secteurs tels le boulevard des Capucines, le secteur Opéra, ou encore, sur la rive gauche, le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Le Marais continue quant à lui d’attirer de nombreuses enseignes internationales. Cette attractivité parisienne se confirme également dans les centres commerciaux de la région, régulièrement choisis par des enseignes étrangères pour installer leurs premières boutiques françaises. Le Forum des Halles, récemment inauguré, a ainsi vu l’ouverture de la première boutique européenne de la marque Herschel Supply et l’inauguration de la première boutique française de Calvin Klein. Ces enseignes emboîtent ainsi le pas d’Amazon, qui a ouvert, fin 2015 dans le centre commercial des 4 Temps, son premier pop-store en Europe, de G-Star, qui avait choisi d’ouvrir sa première boutique G-Star Women dans le complexe Beaugrenelle, ou encore d’Hollister, de JD Sport et d’Original Marines qui avaient fait le choix du centre So Ouest pour pénétrer le marché du commerce français. La création, en 2015, de 12 Zones Touristiques Internationales à Paris, va permettre aux commerces situés sur les artères les plus attractives, ainsi qu’au centre commercial Beaugrenelle, d’ouvrir le dimanche et tous les soirs jusqu’à minuit. Les enseignes pourront ainsi encore davantage profiter du flux touristique. Ces ouvertures dominicales ne peuvent cependant se faire qu’avec l’accord des syndicats et beaucoup de négociations sont encore en cours

Les enseignes françaises à la conquête du monde
Toujours selon ce rapport, la France est le 4ème exportateur d’enseignes à l’échelle mondiale. Si les marques de luxe françaises sont présentes à l’international depuis longtemps, les enseignes « main stream » leur emboitent aujourd’hui le pas, poussées par une croissance nationale molle et une saturation du marché.  L’Asie arrive en tête des destinations recherchées par les enseignes internationales, notamment celles de la mode, qui visent en particulier le marché chinois. On compte ainsi 18 villes asiatiques dans le Top 50 JLL des villes les plus attractives à l’échelle mondiale. Parmi les enseignes françaises qui continuent leur expansion dans la région, citons Decathlon qui, après avoir ouvert ses premiers magasins en Thaïlande fin 2015, a ouvert début 2016 un premier point de vente à Singapour, ou Aigle, qui a pour objectif l’ouverture de 125 points de vente en Corée et en Chine sur les 3 prochaines années. On relève également quelques enseignes dont les projets d’expansion concernent majoritairement l’Europe, à l’instar de Mobalpa, qui souhaite s’ancrer en Belgique, ou encore de Fresh, dont le développement en Europe s’est initié en fin 2015 avec l’ouverture d’un comptoir au sein d’Harrods à Londres en plus du corner ouvert aux Galeries Lafayette. On note par ailleurs des marques d’intérêt récentes pour l’Afrique et le Moyen-Orient. Tati a ainsi annoncé un programme d’expansion en Afrique après avoir ouvert des magasins à Dubaï, au Bahreïn et en Arabie Saoudite. Mêmes orientations pour l’enseigne Kiabi qui, après avoir inauguré des magasins en Côte d’ivoire et en Arabie Saoudite, ouvrira prochainement un point de vente en Tunisie. Mais c’est sans doute sur le marché iranien, doté d’une population jeune et urbaine, dont la consommation de maquillage et de parfum est particulièrement importante, que se porte l’essentiel des intérêts.

Pour en savoir plus, inscrivez-vous pour recevoir le rapport complet : http://bit.ly/DestinationGlobalLandingPage


A noter : JLL sera présent au SIEC les 15 et 16 juin, Stand G10