Skip Ribbon Commands
Skip to main content

News

Paris

Grand Paris : un nouveau quartier en marche pour La Défense avec plus d’un demi-million de m² programmés


Paris, le 17 septembre 2015 – La deuxième édition de l’étude « Grand Paris et immobilier d’entreprise : tendances futures », publiée par JLL s’intéresse à une nouvelle opération qui sera lancée très prochainement par l’EPADESA : le renouveau du quartier des Groues à Nanterre. L’étude revient ainsi sur le devenir de La Défense à horizon 2030.
« L’arrivée du RER E et de la ligne 15 du métro rendent possible le redéveloppement du quartier des Groues qui en raison de son enclavement avait été laissé de côté jusqu’à maintenant. Le projet annoncé par l’EPADESA pour les Groues, dans le contexte de l’opération Seine Arche, contribue à créer un nouveau modèle de développement économique et urbain pour La Défense », explique Virginie Houzé, Directeur Etudes et Recherche de JLL.


Les principaux enseignements de cette nouvelle étude.

1/ Les Groues, un nouveau quartier tertiaire dans la zone d’influence de La Défense
A terme se sont environ 630 000 m² qui pourront être développés sur ce site à vocation mixte, dont 200 000 m² de bureaux. Le futur quartier des Groues, en raison de ses caractéristiques intrinsèques et grâce aux projets qui y seront lancés, viendra naturellement s’intégrer dans ce grand marché qui entoure La Défense.
En effet, ce quartier sera directement lié à La Défense dès 2020, avec le RER E ; liaison qui sera doublée par la ligne 15 en 2025. Le quartier proposera une offre de bureaux alternative, une réelle mixité urbaine et devrait capter l’intérêt des nombreuses entreprises françaises et internationales du secteur. A court terme, ce nouveau quartier devrait trouver toute sa place dans le marché de la péri-Défense.


2/ Les Groues, un nouveau quartier de La Défense?
La deuxième phase espérée pour le secteur des Groues serait la convergence avec le quartier d’affaires de La Défense. Cette deuxième étape ne pourra être franchie que dans le contexte d’ensemble de l’opération Seine Arche. En effet, il est nécessaire que les projets de Seine Arche soient menés à terme pour gommer les divergences et les ruptures physiques entre les deux quartiers, que l’espace public des Groues reçoive un traitement particulièrement soigné compte tenu de son phasage, et que le positionnement des Groues apporte une réponse immobilière complémentaire à celle de La Défense. La réussite de cette deuxième phase est donc sensible car elle repose à la fois sur des éléments d’offre immobilière, d’image, d’urbanisme et de modes de travail. Cette deuxième étape ne sera possible que sur une période de temps plus longue.
Il ne s’agit donc pas pour Les Groues de devenir un marché concurrent de La Défense, ce qui est inenvisageable compte tenu de la puissance du quartier d’affaires, mais de contribuer à renouveler son offre auprès des entreprises et des résidents et d’être complémentaire au marché établi.

3/ Seine-Arche : un développement à l’image des grands clusters internationaux
Le modèle de développement économique ambitionné pour La Défense, Les Groues et Seine Arche sur
le moyen terme rappelle fortement le mode de fonctionnement des grands clusters internationaux et
américains : qualité de vie, innovation technique et partenariat entre universités, start-ups et grands
groupes. « Les projets de Seine Arche et des Groues visent à créer les conditions de développement
d’une nouvelle culture collaborative et l’émergence d’un cluster autour de La Défense. S’ils sont menés à
leur terme, ce grand territoire qui court de la Seine à la Seine rassemblera de nombreux facteurs de
succès : offre de logements, transports performants, offre immobilière variée, enseignement supérieur,
proximité avec les centres de décision et les grands groupes internationaux. Il ne restera plus aux
entreprises qu’à s’en emparer » conclut Virginie Houzé.

Retrouvez l’intégralité de cette étude sur notre site
http://www.grand-paris.jll.fr/ avec les témoignages de :
 Hugues Parent, Directeur Général de l’EPADESA
 Sabine Brunel, Directeur Immobilier d’AXA FRANCE