Skip Ribbon Commands
Skip to main content

News

Paris

Avec plus de 2 millions et demi de m² programmés, le secteur Nord de Paris préfigure de l’impact du Grand Paris sur l’immobilier tertiaire !


Paris, le 22 janvier 2015 - La première édition de l’étude « Grand Paris et immobilier d’entreprise : tendances futures » publiée par JLL, s’intéresse à trois grandes opérations que sont l’éco quartier des Docks de Saint Ouen, l’opération Paris Nord-Est (Macdonald et Claude Bernard) et Clichy Batignolles.
« L’analyse de ces trois secteurs préfigure de ce qui va se passer autour du Grand Paris en termes de foncier, de nouvelles lignes de transport et de projets mixtes », explique Virginie Houzé, Directeur Etudes & Recherche de JLL.
Cette étude est la première d’une série qui vise à faire le lien entre le marché de l’immobilier de bureaux et le projet du Grand Paris.
Les principales composantes et évolutions de ces secteurs :

1. Les futurs développements
Clichy-Batignolles représente une emprise foncière de 50 ha qui développera d’ici 2018/2020 pas moins de 260 000 m² de programmation tertiaire, avec d’un côté la construction de plusieurs immeubles de bureaux (140 000 m² au total), et de l’autre la future Cité Judiciaire de Paris, conçue par l'architecte Renzo Piano, qui accueillera quotidiennement plus de 9 000 personnes.
A Saint-Ouen, le quartier des Docks de Saint-Ouen, qui représente 100 ha à aménager sur 10 ans, prévoit la construction de 310 000 m² de bureaux qui viendront compléter un parc existant d’un demi-million de mètres carrés. L’offre de bureaux sera à terme comparable à celle de Levallois Perret ou d’Issy-les-Moulineaux
actuellement.
Enfin, Paris Nord-Est, avec ses 200 ha, est le plus vaste secteur d’aménagement parisien. Il pourrait développer à terme 1,3 million de mètres carrés et accueillir 28 000 habitants et environ              15 à 20 000 salariés.
Pour l’heure, un dixième de ce territoire est en passe d’être totalement livré, il s’agit du nouveau quartier Claude
Bernard / Macdonald.

2. Amélioration de la desserte en transports
Les nouvelles liaisons en transports viendront renforcer une desserte existante et combler les faiblesses
actuelles des sites en terme d’accessibilité.
Avec plus de 2 millions et demi de m² programmés, le secteur Nord de Paris préfigure de l’impact du Grand Paris sur l’immobilier tertiaire !

3. Une mixité urbaine
Sur le site de Clichy-Batignolles, l’ancienne enclave ferroviaire laissera place à un nouveau quartier mixte, un
lieu de vie, de passage et de détente avec en son coeur un parc de 10 hectares.
Dans le secteur Claude Bernard, le nouveau quartier mixte comprend 1 600 nouveaux logements et plus de
160 000 m² de constructions diverses, dont 68 000 m² de bureaux. Les dernières réalisations devraient prendre forme d’ici l’année prochaine en 2015 et accueilleront à terme pas moins de 4 600 nouveaux emplois dans le quartier.
La ZAC des Docks de Saint-Ouen quant à elle permettra de développer près de 900 000 mètres carrés de
nouveaux bâtiments. On parle d’une opération d’une ampleur considérable avec 4 000 nouveaux logements,
soit 10 000 habitants supplémentaires ; plus de 300 000 m² de bureaux, soit environ 10 000 nouveaux emplois.
L’avenir des Docks de Saint-Ouen et de Paris Nord-Est est à considérer au sein d’un territoire plus large qui comprend également Saint-Denis avec la dynamique créée autour du Contrat de Développement Territorial et du Hub de transport de Saint-Denis-Pleyel. Si Saint-Ouen est déjà un marché tertiaire identifié par les entreprises depuis plusieurs années (notamment sur le secteur Victor Hugo), l’image de Paris Nord-Est reste à bâtir en la matière, et le rythme de maturation de ce territoire dépendra de la dynamique qui s’est créée au Nord.
« Le site de Clichy-Batignolles, parisien par excellence, s’inscrira lui plutôt dans la mouvance des quartiers de l’Ouest de la capitale. C’est un projet dont la maturité sera plus rapide en raison de sa situation géographique et de sa proximité avec les quartiers d’affaires de Paris ainsi que des communes proches comme Levallois. Il viendra compléter l’offre de bureaux existante et tirera parti d’une image tertiaire bien établie à l’échelle de l’Ouest de Paris», ajoute Sophie Rozen, Responsable Etudes chez JLL.


Retrouvez l’intégralité de l’étude sur notre site http://www.grand-paris.jll.fr/ avec les témoignages de :
- Marie-Anne Belin, Directrice Générale – SEMAVIP
- Frédéric Chabrol, Directeur Adjoint – Nexity
- Carine Robert, Directrice Adjointe Villes et Projets – Nexity
- Isabelle Vallentin, Directrice Générale - Séquano