Skip Ribbon Commands
Skip to main content

News

Paris

Quelle transparence des marchés immobiliers dans le monde ?


L’étude Global Real Estate Transparency Index, réalisée tous les 2 ans par Jones Lang LaSalle et LaSalle Investment Management, vise à mesurer le niveau de transparence des marchés immobiliers tertiaires dans le monde depuis 1999.

Elle porte sur 81 pays et repose sur 20 critères. Ces critères couvrent 5 champs :
- Indices de performance immobilière
- Disponibilité de données de marché
- Véhicules  financiers côtés
- Facteurs légaux et règlementaires
- Pratiques professionnelles et codification des processus transactionnels
A partir des résultats des 20 critères examinés, chaque pays se voit attribuer une note de 1 à 5.

La note 1 correspond à la transparence maximale ; la note 5 à la plus faible
       Marchés très transparents :   note de 1,00 à 1,49
       Marchés transparents :    note de 1,50 à 2,49
       Marchés semi-transparents :   note de 2,50 à 3,49
       Marchés faiblement transparents :  note de 3,50 à 4,49
       Marchés opaques :    note de 4,50 à 5,00
Historiquement, les marchés immobiliers sont moins transparents que les autres.

L’indice Global Real Estate Transparency, unique en son genre, permet d’identifier où les progrès ont été faits et où les améliorations continuent de constituer un enjeu majeur. 
Avec la multiplication des investissements transfrontaliers, l’extension de la couverture géographique des sociétés, l’hétérogénéité des pratiques immobilières d’un pays à l’autre et l’attente des actionnaires en matière de transparence de l’information, cette étude aide investisseurs et utilisateurs à anticiper les défis immobiliers d’un développement de leur activité sur un marché étranger.

L’édition 2010 s’est enrichie de nouveaux volets à savoir l’accessibilité à l’information concernant la dette et la communication des données par les banques. L’enquête 2010 a porté aussi sur de nouveaux marchés situés notamment en Afrique du Nord et au Moyen Orient.

La France : une progression lente mais certaine vers encore plus de transparence !

La France figure dans le top 10 des marchés les plus transparents dans le monde ; l’Australie occupant la 1ère place du podium.

Avec un score de 1,28 (cf tableau page 5), le marché français est le 8ème en terme de transparence derrière l’Australie, le Canada, le Royaume Uni, la Nouvelle Zélande, la Suède, les Etats-Unis et l’Irlande. Le Royaume Uni arrive en tête des  pays les plus transparents en Europe et l’Allemagne bien que « moins transparente » que la France, continue une progression rapide vers plus de transparence.

Concernant les indices de performances immobilières, la France occupe la 6ème place.  Les données de marché y sont disponibles (cf tableau page 11). Elle fait partie des marchés les plus réglementés et la codification des processus transactionnels y est parfaitement établie.

Enfin, pour chacun des marchés étudiés, des corrélations existent entre la transparence immobilière des marchés, le niveau de l’inflation, le niveau de corruption, le PIB et le niveau des investissements étrangers dans le pays.

Pour accéder à l’étude, veuillez cliquer sur le lien suivant.