Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Témoignage Crédit Agricole

​​​​​​​​Témoignage entreprise

​​L'invention d'un nouveau Business Model, en réponse au défi de la digitalisation

témoignage Crédit Agricole | Etude | JLL



Thierry Troadec, Responsable du Pôle Design et Management des Espaces au sein de Crédit Agricole Immobilier Facilities​


 


 

« Le travail ‘coopératif’ est ancré dans l’ADN du Crédit Agricole : il fait référence à la coopération qui doit exister entre des entités poursuivant un but commun et ayant à développer des idées en commun.​ » 

En Ile-de-France, suite à la crise de 2008 et à ses répercussions sur ses activités, Crédit Agricole S.A. a souhaité renforcer son esprit mutualiste en rapprochant physiquement sa holding et ses filiales. C’est ce qui a motivé notre volonté, en 2009, de trouver un site pouvant réunir en un seul lieu l’ensemble de nos entités, afin d’inciter nos collaborateurs à échanger et à collaborer davantage.

C’est ce qui nous a conduits à abandonner notre ancienne tour IGH, son cloisonnement, son opacité, son peu d’espaces de réunions… pour adopter un nouveau fonctionnement plus horizontal, le campus Evergreen :

  • Un campus régi par une charte d’aménagement ambitieuse :

► Misant sur la mutualisation des espaces ;

​► Traitant de la même façon l’ensemble des métiers et des entités : ratios au m² comparables d’une Direction à l’autre et fixant à 10% maximum la part de bureaux individuels cloisonnés – en laissant aux directeurs le soin d’identifier les personnes pouvant légitimement en bénéficier ;

​​► Remplaçant les anciennes cloisons opaques par des cloisons vitrées, qui permettent à chacun de savoir qui bénéficie d’un bureau individuel… et ouvrent la possibilité d’utiliser le bureau comme une salle de réunion supplémentaire lorsque le manager est absent ;

​► Positionnant l’espace de Direction Générale au coeur du site, avec des bureaux individuels limités à quelques membres du Comex – les autres étant désormais installés au coeur de leurs équipes – et rendant cet espace accessible à tout collaborateur.

  • Un campus investissant massivement dans les espaces de partage et de travail collaboratif, positionnés à des emplacements « stratégiques » :

​► Avec 1 place en espace collaboratif (hors forum, business center et amphithéâtre) pour 1 poste de travail, soit au total 80 salles campus, 35 « lounges » et des espaces dédiés aux équipes ;

​► Et une logique identique suivie partout sur le campus, les espaces collaboratifs étant systématiquement positionnés à l’entrée des plateaux, afin de créer une distinction nette entre les espaces « campus » / communs et les territoires d’équipes : l’arrivée sur un plateau se fait toujours dans un espace « lounge » de détente et de collaboration informelle, permettant d’accéder à différents types de salles de réunion. Les postes de travail, quant à eux, sont positionnés plus en retrait : spécifiquement dédiés à l’équipe, ils bénéficient de plus de tranquillité et sont associés à des espaces collaboratifs ou individuels.

  • ​​​Un campus favorisant le brassage des populations :

​► Un principe de libre-circulation, l’ensemble des espaces étant ouverts à tous ;

​► Des plateaux toujours organisés de la même façonpour permettre aux collaborateurs de se repérer facilement à tous les étages de l’ensemble des bâtiments ;

► Des lounges décorés de façon très différenciée, afin de créer différentes atmosphères, d’éveiller la curiosité et de donner envie aux gens de se déplacer dans le campus ;

​► Un forum conçu comme le centre névralgique du campus, puisqu’en plus d’y déjeuner, nos collaborateurs ont la possibilité d’y travailler, de s’y réunir et d’ y accueillir des clients.

 
  • ​​​Un campus misant sur la technologie pour favoriser le nomadisme. L’installation à Evergreen a été l’occasion d’un véritable « boom technologique » :

► Wifi accessible partout sur le campus,

► Collaborateurs dotés d’ordinateurs portables,

​► Installation d’imprimantes multifonctions et suppression des imprimantes locales,

► Partage des calendriers,

​► Diffusion de la communication instantanée en chat ou en visio, etc.

Bilan à date ?

  • ​​​Même les métiers ayant traditionnellement le plus besoin de confidentialité ont été accompagnés vers le partage des espaces. Notre Direction des Ressources Humaines n’échappe pas à la règle et on a mis à sa disposition des espaces dédiés à l’accueil des candidats au recrutement ;

  • ​​​La notion de territoire reste essentielle, les lounges fonctionnant comme des points d’ancrage que les équipes se sont aisément appropriés – ayant été impliquées dans le choix des ambiances ;

  • ​​​Le poste de travail sert d’espace de concentration et nos collaborateurs sont plus mobiles qu’avant ;

  • ​​Notre forum est devenu le lieu où les gens se voient, où ils se rencontrent…

  • ​​​Résultat : notre taux d’absentéisme s’est réduit, la fierté d’appartenance progresse, de même que l’image de notre société – nos collaborateurs ont le sentiment qu’on a bousculé l’image traditionnelle de la banque, que notre société avance, qu’elle fait preuve de davantage de modernité et d’ouverture.

  • ​​​Et notre image auprès des jeunes diplômés s’est transformée ! Nous accueillons désormais les candidats à l’Inspection à Evergreen au lieu de louer des espaces. Notre forum sert de salle de concours, c’est l’occasion de leur montrer le site. Les chats et les forums se déchaînent.

​​​Mais si les modes de collaboration et d’utilisation de l’espace ont fortement évolué, nous aurions aimé aller plus loin encore, en ouvrant davantage les espaces, et en proposant à certaines populations nomades des postes de travail non affectés…

 
  • ​​​Nous savons que le taux d’occupation moyen de nos postes de travail est de 50% et que les pics d’utilisation ne dépassent pas 70%. Demain, nous travaillerons de façon plus ambitieuse sur ces taux.

  • ​​​La demande vient d’ailleurs souvent de nos populations d’informaticiens, moteurs sur ces sujets, se montrant prêts à abandonner les postes de travail classiques au profit de nouveaux espaces projets, réunissant l’équipe autour d’une grande table commune, dans une salle équipée en écrans de projections et en tableaux de partage, permettant d’écrire au Velléda sur les murs, etc.

Quelles leçons pour la suite ?

La modernisation de notre campus de St Quentin-en-Yvelines comme celle des sites des Caisses régionales seront l’occasion de tirer profit des enseignements de l’expérience Evergreen à Montrouge :

  • ​​​Nous reproduirons les bonnes pratiques en matière d’espaces collaboratifs : salles campus, lounges, business center et lieux de restauration reconfigurable sont des espaces qui ont prouvé leur efficacité ;

  • ​​​Mais nous ferons davantage évoluer les postes de travail, en montrant les bénéfices de la mutualisation - les économies faites sur les postes de travail permettent par exemple d’investir dans des technologies plus attractives !