Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Panorama Bureaux Ile-de-France T3 2015

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Le taux de rendement prime à Paris historiquement bas à 3.25 - 3.75 %

Le taux de rendement prime dans le QCA de Paris a atteint son niveau le plus bas à 3,25-3,75%, inférieur au record de 2007 (3,50-4,00%) et se situe en-dessous de celui de Londres West End à 3,50-4,00%.

L’immobilier commercial reste un produit d’investissement très recherché. En effet, en dépit de rendements bas, le différentiel de taux atteint toujours plus de 230 points de base comparé à une OAT 10 ans (0,89% fin septembre), une situation radicalement différente de celle de 2007 où le taux de l’OAT atteignait 4,60% soit un différentiel négatif de 110 points de base. Si le taux directeur aux Etats-Unis augmente légèrement d’ici la fin de l’année, celui de la zone Euro restera probablement stable dans les prochains mois, et en tout état de cause la prime de risque est suffisante aujourd’hui pour absorber une légère variation.

Merci!

Un de nos représentants vous contactera dans un bref délai.




Marché de l'investissement :

Le 3ème trimestre 2015 a été particulièrement dynamique avec 5,54 milliards d'euros investis en Ile-de-France. En cumulé, le total des investissements réalisés atteint 11,28 milliards d'euros, en légère baisse de 2% par rapport à septembre 2014.

Le marché a comblé le retard du début de l'année qui était de 38% fin juin, lié à un manque d'actifs sur le marché. Le dynamisme de ce trimestre est à mettre sur le compte des grandes transactions dont une opération phare : l'acquisition par GECINA d'un portefeuille de bureaux auprès de IVANHOE CAMBRIDGE, qui inclut le siège historique de PSA dans le QCA de Paris, la tour « T1 » et l'immeuble « B » à La Défense occupés par ENGIE (ex GDF-SUEZ).

InfoInvestT3.JPG 

Marché locat​if :

Le marché des bureaux francilien progresse de nouveau cet été. Après un 1er trimestre sous la barre des 500 000 m², le 2ème trimestre avait enfin dépassé ce seuil (~ 523 000 m²), et le 3ème trimestre affiche encore une progression avec près de 565 000 m² placés, soit le 3ème trimestre le plus actif en Ile-de-France depuis 2012. Fin septembre, ce sont près d'1,5 million de m² de bureaux qui ont été commercialisés, en baisse de 6% par rapport à la même période en 2014.

Le segment des transactions de plus de 5 000 m² a repris des couleurs avec pas moins de 15 transactions finalisées au cours de l'été, 3 de plus qu'au 3ème trimestre 2014.

Les segments des petites et moyennes surfaces (inférieures à 1 000 m²) et des surfaces intermédiaires (1 000 - 5  000 m²) ont tous deux progressé (respectivement 11 et 12%). Les petites et moyennes surfaces poursuivent leur hausse, et les surfaces intermédiaires ont inversé la tendance par rapport au début d'année, reflétant une meilleure santé des ETI, et notamment le dynamisme des nouvelles sociétés françaises.

Le marché des ventes utilisateurs s'est maintenu avec plus de 200 000 m² vendus depuis le début de l'année, dont la moitié au 3ème trimestre.

Le stock vacant francilien repasse en dessous des 4 millions de mètres carrés fin septembre, soit un taux de vacance de 7,4% pour l'Ile-de-France.