Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Panorama Bureaux IDF

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Le travail devient lifestyle : les générations Y et Z réinventent les bureaux

  • ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Selon l'étude[1] conduite par JLL, 49% des salariés de moins de 35 ans estiment qu'ils seraient plus engagés vis-à-vis de leur entreprise si cette dernière adoptait un modèle de démocratie fondé sur un partage des décisions et des responsabilités.

Il ressort de l'étude que les jeunes rêvent surtout de participation et de responsabilisation, d'un management reconnaissant, de modes de travail souples, et de s'investir dans des projets engagés. Plus que de liberté, ils rêvent d'appartenance à une communauté qui incarne les valeurs auxquelles ils croient. Ils rêvent de fluidité, d'un monde sans silos, sans dress-code, sans distinction pro/perso et ne veulent plus d'un environnement imposé.

Les jeunes qui ont été interrogés pendant l'étude ont imaginé 15 espaces de travail inédits aux destinations complémentaires.


​​​lifestyle 1.JPG

En 2030, le bureau reste bien sûr un lieu où l'on ira travailler. Mais le travail se fera tantôt :

  • hyper productif, dans des TUBES DE PERFORMANCE, ou très collaboratif, au sein d'ESPACES PROJETS, de FABLABS permettant d'expérimenter, ou de PITCH THEATERS invitant à mettre en scène ses idées.

  • ​Il sera également un lieu d'inspiration, permettant de s'isoler sur une PRESQU'ILE ou de se confronter à une exposition artistique offerte par un lieu DISRUPTEUR, conçu comme un cabinet de curiosités ;

  • ​Il permettra de nouer de nouvelles relations au sein d'un LOUNGE D'ACCUEIL, totalement ouvert sur la rue, de s'installer à un POP-UP DESK dans un lieu inattendu, ou de déambuler dans une AGORA dédiée à la mise en relation et à l'organisation de meet-ups au sein de l'entreprise. ​


Lifestyle 2.JPG

En 2030, enfin, le bureau fera définitivement une place à la régénération:

  • Il offrira des COCONS de déconnexion, des COURS DE RÉCRÉ pour se défouler, des ASSOC' auprès desquelles nourrir son engagement citoyen ;

  • ​Il sera le lieu de la communauté : la fête, devenue FLASH MOB PARTY, sera inscrite dans son quotidien, et les collaborateurs se retrouveront au sein de POTAGERS COMMUNAUTAIRES, où ils pourront cultiver leurs tomates et leurs relations interpersonnelles. 

Face à ces attentes montantes, certaines entreprises de l'économie digitale ont déjà franchis le pas. BlaBlaCar, Deezer ou Allo Resto expérimentent le travail en tribes, la salle de jeu, les espaces de déconnexion. Leurs espaces ont été co-conçus avec les salariés et nourrissent une expérience que les collaborateurs jugent unique - et qui les enracinent à leur entreprise. Cette vision managériale tant espérée devra demain être incarnée, et les bureaux auront à n'en pas douter un rôle décisif à jouer.​

Lifestyle 3.JPG
__________________________________​

[1] *Enquête quantitative auprès de plus de 200 jeunes interrogés par l'institut CSA - et qualitative avec 3 groupes d'écoute auprès de lycéens, d'étudiants et de jeunes start-uppers​




​​
  • ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​