Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Panorama Bureaux IDF

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

​​

​Paris : la piétonnisation des voies sur berges approuvée 

  • ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Le Conseil de Paris a officiellement adopté, le 26 septembre 2016, la piétonnisation des berges de Seine rive droite. Un arrêté municipal devrait suivre au cours du mois d'octobre.

Paris - piétonisation des voies sur berges approuvée.jpg

Les 3,3 km de la voie Georges Pompidou allant de l'entrée du tunnel des Tuileries à la sortie du tunnel Henri IV, empruntés par près de 45 000 véhicules par jour, sont ainsi fermés à la circulation depuis Paris Plages. Cette décision, actée malgré un avis défavorable rendu en août par une commission d'enquête publique, fait suite à de nombreux mois de débat entre la majorité de gauche et les écologistes, dont l'argument premier est l'amélioration de la qualité de l'air parisien, et les élus municipaux de droite et maires voisins, qui arguent, outre un manque de concertation au niveau régional, des difficultés de circulation et des allongements de temps de parcours. Ces derniers arguments sont par ailleurs repris par les entrepreneurs, le Medef et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris et d'Ile-de-France (CCIP).

La piétonnisation définitive des voies sur berges reste toutefois soumise à l'avis conforme du préfet de police de Paris, lequel a assorti son avis favorable de plusieurs conditions. Ces dernières comprennent notamment la mise en place d'une période d'observation de six mois, au terme de laquelle des modifications pourraient être apportées au projet, la garantie d'une circulation dans les meilleures conditions des services de police et de secours, la suspension des autres projets de voirie pouvant impacter la circulation aux abords des berges, ou encore la mise en place d'un comité technique de suivi.

Du côté des habitants, le projet semble plutôt bien accueilli, 55 % des parisiens s'étant prononcés pour lors d'un sondage IFOP mené du 16 au 21 septembre 2016, alors même que la voie Georges Pompidou était déjà fermée à la circulation. Cette part s'élevait à 60 % en avril.

La piétonnisation des centres-villes semble quoi qu'il en soit en vogue, en Europe, à l'image notamment de Bruxelles, qui dispose de la plus grande zone piétonne d'Europe, ou d'Oslo qui souhaite bannir toutes les voitures du centre-ville d'ici 2019, ou dans de nombreuses villes françaises. La commune de Neuilly-sur-Seine vient ainsi de présenter « Les allées de Neuilly », un projet de piétonnisation des contre-allées de l'avenue Charles-de-Gaulle, appelée également RN 13. ​


 

Télécharger l'étude​

​​
  • ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​