Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Témoignage Allianz

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Témoignage entreprise

Une nouvelle charte d'aménagement pour accompagner la transformation d'une compagnie d'assurance en une entreprise de services

Temoignage Allianz.PNG 

Jean-François Ode, Directeur des Supports Transverses
Marie-Cécile Lebard, Directrice Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

 

 


« La réflexion sur notre nouvelle charte d’aménagement est partie des principaux axes de notre plan stratégique.» Jean-François Ode

« L'enjeu de notre projet : repenser notre environnement de travail pour pouvoir bous projeter dans le futur. Il s'agit d'un vrai exercice d'anticipation. Pour autant, il n'est pas question de basculer dans l'archi-modernisme. La réussite de notre projet reposera sur notre capacité à créer un environnement qui nous ressemble : un cadre de travail qui soirt en phase avec notre métier, notre culture, nos pratiques et nos aspirations.»  Marie-Cécile Lebard 

L’immobilier chez Allianz : un support aux changements organisationnels et stratégiques de l’entreprise ?

Un décalage trop important entre règles de gestion de l’espace et ligne stratégique
S’il est mal adapté, l’immobilier peut représenter un véritable frein à la mise en oeuvre de la stratégie d’entreprise. C’est le cas chez Allianz aujourd’hui : notre immobilier entrave le développement des modes de travail transverses que nous attendons de la part de nos collaborateurs. Par exemple, l’attribution des mètres carrés est dictée par la ligne hiérarchique, sans réflexion sur les activités et les besoins. Les gens s’enferment dans des silos, derrière des cloisons opaques. Nous sommes donc confrontés à un véritable décalage entre les règles de gestion de l’espace et la volonté stratégique de nos dirigeants.

Introduire le « être » dans le bâtiment, en traduisant notre vision organisationnelle et managériale dans une nouvelle Charte d’Aménagement
Notre projet est le suivant : passer d’une compagnie d’assurance, s’appuyant exclusivement sur ses experts et son savoir-faire, à une entreprise de services et de solutions d’assurance. Il s’agit donc de transformer l’organisation en plaçant nos clients au coeur de notre métier et de nos pratiques. L’enjeu de notre charte d’aménagement est clair : soutenir, à travers notre environnement de travail, le changement des comportements. Cette ambition, impulsée par la Direction Générale, bénéficie aujourd’hui de sponsors au plus haut niveau au sein du Comex d’Allianz France. Il est animé par une équipe projet transverse, qui associe l’ensemble des acteurs clés sur le sujet : les Directions du Développement Durable, des Ressources Humaines, de la Communication, de l’Immobilier, de l’Informatique et des Investissements.

Un parti pris : la démarche participative
Afin de dresser le cahier des charges générique d’aménagement de nos immeubles, nous avons opté pour une démarche participative, fondée sur des entretiens individuels, des groupes de travail thématiques, et l’administration d’un questionnaire en ligne auprès de l’ensemble des collaborateurs.
L’objectif était à la fois de comprendre les besoins par profil d’activité et de mobiliser les équipes – dirigeants, managers et collaborateurs.

  • La réflexion a démarré par une phase de cadrage auprès des patrons d’activité (entretiens individuels), visant à comprendre la réalité des usages, des outils et des contraintes métier, et à mieux cerner les attentes en matière d’environnement de travail

  • Puis nous avons animé, au sein de groupes de travail thématiques, une réflexion sur les grandes lignes stratégiques du projet d’entreprise : la transversalité, le bien-être, la convivialité. Les participants aux groupes ont été identifiés en fonction de leur profil d’activité, afin d’être en mesure de s’exprimer sur des problématiques précises faisant écho à leurs situations de travail au quotidien : le management en espace ouvert, le traitement du classement, le mode projet, etc.

  • En parallèle de ces démarches qualitatives, et dans le but d’associer le maximum de personnes à notre réflexion, nous avons adressé un questionnaire en ligne à l’ensemble de nos salariés – nous réunissons à ce jour 40% de participation sur près de 4.000 collaborateurs !

  • Enfin, nous avons mis en place un groupe d’échange avec les partenaires sociaux.

Pédagogie et mobilisation au plus haut niveau : 2 enjeux de taille

La vraie difficulté a été de faire comprendre à tous – collaborateurs, managers, dirigeants – que le projet qui nous animait dépassait largement le cadre des arbitrages immobiliers traditionnels (taille de bureaux, cloisonnement d’espaces, couleur de moquette, etc.). Il était notamment capital que les dirigeants s’impliquent dans le projet, pour faire émerger une vision et un consensus sur les modes de travail et de management de l’entreprise
: la place des managers dans leurs équipes, l’ambition en matière de travail collaboratif et de mode projet, les besoins de modularité afin d’accompagner nos mouvements d’équipes permanents, etc. Une fois ce travail préliminaire conduit, nous pourrions nous concentrer sur la traduction dans l’espace de la vision du Comex. Il y avait donc un véritable enjeu de pédagogie et de mobilisation à mener…