Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Etudes France

Rapport

TGV et attractivité immobilière : entre utopie et réalité


​Le TGV : vecteur de dynamisme ou promesse illusoire ?

En 36 ans, les lignes à grande vitesse ont transformé notre manière de voyager en France et en Europe. Ces infrastructures ont changé le système de relations entre les villes : on ne parle plus de kilomètres mais d’heures de trajet. Les gares se sont multi-pliées sur le territoire et en diminuant les temps de trajets, le TGV a raccourci les distances.
Le territoire français se tisse d’un système de communications de plus en plus dense et performant. Politique de développement durable aidant, les grandes métropoles s’équi-pent elles aussi, densifiant leur maillage pour devenir plus attractives : tout d’abord Lyon avec la mise en service, en 1983, de la première ligne à grande vitesse Sud-Est, puis la ligne Atlantique en 1990, suivi par Lille avec la ligne Nord en 1993 et la ligne Rhône-Alpes en 1994.

Paré de toutes les vertus, le TGV a souvent été attendu comme LA solution par les muni-cipalités, qui parient sur son arrivée pour développer l’activité sur leur territoire. Elus, déci-deurs économiques, promoteurs….tous tablent sur l’amélioration de l’image de la ville compostée « Ville TGV », comme une garantie de réussite. Ils misent également sur une valorisation des terrains et de l’immobilier avec l’inévitable création ou développement d’un quartier d’affaires jouxtant la gare. Pour eux, la mise en service de la gare va de pair avec l’arrivée de nouvelles entreprises, de nouveaux ménages, et d’investisseurs.

Toutefois, la création d’une gare TGV n’entraîne pas systématiquement un nouvel élan économique. 36 ans après le lancement de la grande vitesse, les réussites immobilières sont contrastées. Alors ces nouveaux hubs de transports, s’ils permettent d’ouvrir des perspectives nouvelles, sont-ils à eux seuls synonyme de dynamisme économique et immobilier ou au contraire sont-ils une promesse illusoire ?

Veuillez remplir le formulaire pour télécharger le rapport

pdf | 15815048