Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Historique

Une expansion internationale

L’histoire de JLL remonte à plus de 200 ans. En voici les principaux repères :

1783: Richard Winstanley s’établit comme commissaire-priseur à Londres. Son fils James lui succède en 1806. 

1939: Après plusieurs partenariats et fusions, la firme Winstanley est désormais connue sous le nom de ces trois principaux membres : Jones Lang Wootton (JLW) & Sons.

1945: Dans un Londres dévasté par les bombardements de la Deuxième guerre mondiale, JLW entreprend la lourde tâche de documenter les limites et les droits de propriété de milliers de parcelles.  JLW obtient des licences pour le développement de programmes et la création d'agences, ce qui place l’entreprise dans une position avantageuse au moment où la ville entame sa reconstruction en 1954.  

1957: JLW commence son expansion internationale en ouvrant des bureaux en Australie, faisant fi d’un pronostic initial peu encourageant (« perspective favorable mais problèmes colossaux »).  À partir de cette base, la société s’implante en Nouvelle-Zélande, à Singapour, à Kuala Lumpur, à Hong-Kong et à Tokyo.  Pendant ce temps, en Europe, JLW étend ses activités en Écosse, en Irlande ainsi que sur le Continent. 

1968: De l’autre côté de l’Atlantique, à El Paso, au Texas, un petit groupe de professionnels donne naissance à IDC Real Estate, société dont l’objectif est de délivrer à ses clients une qualité de service supérieure aux pratiques de l’époque.  IDC étend rapidement ses activités et s’installe à Chicago. Renommée LaSalle Partners, l‘entreprise devient l’un des leaders des services immobiliers aux États-Unis. La société bâtit sa réputation grâce à des relations commerciales durables.

1975:  JLW ouvre son premier bureau américain à New York.  Pendant les années 70 et 80, JLW et LaSalle Partners étendent leur présence sur de nouveaux marchés en Asie Pacifique, en Europe et sur le continent américain.

1997: LaSalle Partners finalise son entrée en bourse.

1999: Pour ce qui reste encore aujourd’hui la plus grande opération internationale de fusion du secteur immobilier, JLW et LaSalle Partners forment Jones Lang LaSalle.  Cette nouvelle entreprise était, et reste aujourd’hui encore, le premier conseil mondial en immobilier d’entreprise.

2006: La société entame une période de forte croissance à la fois organique et par le biais d’acquisitions et encore d’actualité aujourd’hui.  Parmi les quatre acquisitions réalisées en 2006, citons celle de Spaulding and Slye, un acteur immobilier majeur sur la côte Est des États-Unis, en plus d’autres sociétés solides en Angleterre, en Espagne et sur les marchés du Moyen-Orient.

En outre, Jones Lang LaSalle est cité pour la première fois dans la liste du magasine Forbes des 400 Meilleures grandes entreprises. Seule société de services immobiliers à recevoir cet honneur, elle sera distinguée pendant trois années consécutives.  Au cours des années suivantes, Jones Lang LaSalle sera également reconnu par le magasine Fortune et d’autres publications internationales comme l’un des meilleurs employeurs.

2007: Encore une année placée sous le signe de l’expansion avec 15 fusions et acquisitions, et la création de Jones Lang LaSalle Meghraj, première société immobilière en Inde. Jones Lang LaSalle a également acquis Upstream, première société britannique de développement durable, ainsi qu’un important conseil immobilier aux Pays-Bas. La société reçoit encore une distinction de la part de l’agence américaine pour la protection environnementale, récompensant notre travail en matière d’économie d’énergie et de développement durable.

2008: Forte de nouvelles acquisitions, la société étend sa présence en Chine, devient le premier conseil en immobilier locatif d’entreprise en Allemagne et se renforce en Australie et en Écosse. Jones Lang LaSalle devient dès lors leader en Allemagne et aux Pays-Bas, les deux plus grands marchés immobiliers de l’Europe continentale.  Cette succession d’acquisitions soutient sa stratégie de consolidation dans un secteur en pleine phase de concentration. Jones Lang LaSalle dont les qualités continuent d’être reconnues par les organisations professionnelles, reçoit notamment une distinction de la part de l’Ethisphere Institute, un important groupe de réflexion sur les meilleures pratiques dans le domaine de l’éthique.

2011: Avec l'acquisition de King Sturge, la société conforte sa position de leader au Royaume-Uni et en Europe continentale. Huit autres acquisitions ont été menées aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, en Australie, à Singapore, et en Indonésie.

2012: De nouvelles acquisitions sont réalisées notamment  MPS Property, JER Partners, Credo Real Estate.